BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Polymorphisme du Qi Gong

article

Le Qi dans tous ses états !

Voici évoquées les multiples applications du Qi Gong dans les domaines de la santé, de l’éducation, du développement personnel… ainsi que l’état des recherches en cours à travers le monde.

Par Yves Réquéna


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao spécial hors-série n°6 : Qi Gong, art de santé
Extrait du dossier : Les acteurs du Qi Gong en France
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Il existe de nombreuses applications à la pratique du Qi Gong comme en témoigne ce qui se passe aujourd’hui en Chine, mais aussi en Europe de l’Ouest et de l’Est, aux USA, en Australie, et en Amérique Latine.

L’application martiale
Le Qi Gong est surtout utilisé aujourd’hui comme préparation dans les cours d’arts martiaux internes chinois comme le Tai Ji Quan, mais cette application martiale a pu aussi inspirer les sportifs. Qi Gong et Tai Ji Quan sont apparus ici et là dans l’entraînement aux athlètes de compétition : formule 1 — Alain Prost quand il courait et gagnait ses titres, assuré par l’entraîneur de l’équipe Marlboro, Guy Balladier — ski — avec la médaille d’or de Salt Lake City en descente —, football, tennis, etc. Le Qi Gong a donc sa place dans le sport, en coaching sportif, avec un avenir probablement prometteur.

L’application médicale
Tous les enseignants de Qi Gong correctement formés font de la prévention tant il est vrai que la pratique du Qi Gong, comme du Tai Ji Quan, diminue le tonus sympathique et améliore les paramètres de l’immunité (cortisolémie, C3, C4 cytotoxine, natural killers…), comme le démontrent les recherches médicales entreprises depuis les années 80 par la Chine rejointe dès 1999 par les USA avec un budget considérable voté pour la recherche et l’expérimentation clinique par le National Institute for Health (NIH) dans les grands axes : pathologie et risques cardiovasculaires, gérontologie et prévention des pertes des fonctions d’autonomie(1), cancérologie, immunologie, diabétologie, en gros, les fléaux du monde moderne. Grâce encore aux subventions du NIH, les USA s’atèlent au programme Qi Gong et IRM cérébral pour objectiver les modifications cérébrales au cours de la pratique. Mais c’est, à part la Chine — maître de l’enseignement du Qi Gong médical avec son Institut de formation professionnelle de Qi Gong médical de Pékin — au Mexique que les choses sont le plus avancées. En effet, grâce au sérieux de la branche mexicaine de l’Institut Internationale de Qi Gong(2), cette discipline a été reconnue comme discipline médicale par le Ministère de la Santé, avec charge à l’Institut de former des cadres de Qi Gong dans les caisses de Sécurité Sociale du pays et le projet d’évaluer le Qi Gong dans le traitement adjuvant et préventif du diabète par une expérimentation scientifique. Il est vrai qu’au Mexique, plus qu’ailleurs, le diabète est endémique (7 % de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*