BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Fondements & applications de la M.T.C.

article



Fondée sur d’antiques concepts philosophiques, l’une des plus anciennes médecines savantes connues est aujourd’hui en passe d’être reconnue en tant que médecine à part entière par l’ensemble des pays du monde.

Par François Marquer


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°31
Extrait du dossier : Médecine traditionnelle chinoise
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Fondée sur d’antiques concepts philosophiques, l’une des plus anciennes médecines savantes connues est aujourd’hui en passe d’être reconnue en tant que médecine à part entière par l’ensemble des pays du monde.

Une philosophie naturaliste
La médecine chinoise est avant tout naturaliste. Les Chinois des époques les plus anciennes la bâtirent au fil des siècles en fondant leurs concepts sur une observation minutieuse et exhaustive des phénomènes naturels. Les grandes lois philosophiques qu’ils établirent pour expliquer et comprendre la marche du monde furent appliquées à l’Homme, élément indissociable de ce monde. Les maîtres mots de cette philosophie, substrat de toute la pensée extrême-orientale, sont «énergie», «yin et yang», et «cinq mouvements».

L’énergie
Le qi, dans son sens le plus ancestral, correspond à «l’énergie qui meut et transforme les nuages» (cf. le Shuowen, ouvrage de sémantique du 2e siècle ap. J.-C.). Pour le grand philosophe taoïste Zhuang Zi (4e siècle av. J.-C.), à l’origine, il n’y a rien, et dans ce vide absolu, une mutation engendre le qi ; celui-ci en se transformant donne la forme et celle-ci en se transformant donne la vie. L’énergie est tout à la fois forme et non forme. L’énergie «non forme» occupe tout l’espace de l’univers ; elle est inorganisée, agitée, mutante. L’énergie «forme» est du «qi» concentré et structuré, stable et relativement calme ; tout ce qui est matériel relève de ce «qi» en forme.
Cette énergie est en perpétuel mouvement, en constante évolution. Les mouvements de l’énergie (montée, descente, entrée et sortie) conditionnent sa transformation : c’est ainsi que toute chose dans l’univers évolue et se modifie, tant dans sa forme et sa structure que dans sa nature. Par ailleurs, l’énergie «non forme» emplissant l’espace, elle est le média obligé de toutes les relations et de toutes les communications entre les innombrables objets du cosmos. Le monde est empli d’énergie.

Yin et yang
Yin et yang découlent d’abord d’une observation simple : un versant d’une colline est moins exposé au soleil, l’autre l’est plus. Sémantiquement, le caractère chinois «yin» a pour sens : «aujourd’hui il y a des nuages», et le caractère «yang» a pour sens : «le soleil brille et la bannière flotte». La théorie du yin et du yang procède de cet enseignement primitif et primaire. Yin et yang seront utilisés systématiquement comme des emblèmes pour classifier toutes choses visibles ou invisibles, toutes manifestations du monde vivant ou ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*