BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

L’étude martiale du Tuishou

article

Trois étapes pédagogiques

Il existe plusieurs manières d’envisager le Tuishou : santé, jeu, art de défense. Grâce à Nicolas Ivanovitch, découvrez les étapes pédagogiques pour une étude progressive et intelligente de la discipline, et cela, quel que soit votre niveau.

Par Nicolas Ivanovitch


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°41
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous découvrons généralement Tuishou traduit par « poussées de mains », mais on peut s’en étonner car lorsque les personnes pratiquent le Tuishou dans une intention ludique, ils se poussent, se tirent, s’élèvent, s’abaissent, etc. Aussi, parmi tous les pratiquants que j’ai rencontrés, beaucoup n’ont aucune idée de ce que représente le Tuishou, tandis que d’autres s’en font une fausse idée. En définitive, ce n’est pas de leur faute, puisqu’on ne leur a jamais expliqué ou montré toutes les facettes de ce travail. Essayons aujourd’hui de nous y appliquer.

De la santé à l’art martial
Sans rentrer dans la technique proprement dite, il existe trois aspects à explorer dans le Tuishou : la santé, le jeu et la défense. Aucun des trois n’est meilleur que l’autre. Tout dépend de l’étude entreprise. Cependant, si la santé et le jeu s’acquièrent plus rapidement, la défense réclame davantage d’efforts, à la fois mental et physique.

Tuishou de santé
Pour développer un Tuishou plus axé sur la santé, il suffit d’avoir une bonne base corporelle et un solide enracinement dans le sol (c’est-à-dire une bonne verticalité). Il faut pouvoir utiliser de façon appropriée la densité du corps grâce à une respiration profonde et détendue et prendre le contact avec les bras du partenaire. La capacité à garder le contact selon les différents mouvements et déplacements générés par soi ou son partenaire est essentielle. Cette approche doit s’effectuer sans sentiment d’opposition, c’est un travail de contact physique allié à un travail d’écoute de l’autre. Ce qui est excellent pour l’acceptation ainsi que la relation avec l’autre. Grâce à cet exercice, certains pratiquants arrivent à dépasser des tensions, des blocages physiques ou mentaux qu’ils pensent avoir ou qu’ils ont vis-à-vis des autres, voire vis-à-vis d’eux-mêmes.

Tuishou du jeu
Pour intégrer et développer le jeu entre les partenaires, le travail reste le même, si ce n’est qu’il faut chercher à déstabiliser son partenaire en le poussant ou en le tirant. Que cela se fasse d’une façon statique ou en déplacement, tout se situe dans la recherche de ce déséquilibre. Celui-ci se réalise toujours dans l’optique d’une lutte amicale.

Tuishou de défense
On me demande souvent si le Tuishou est efficace dans une situation réelle, mais le Tuishou ne peut pas être efficace en tant que tel, car c’est une étude, et seulement une étude qui peut vous amener à une compréhension. C’est ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*