BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le Tai Ji Quan de la famille Sun

article



Parmi les cinq grands styles de Taï Ji Quan, le style SUN se définit comme une “ forme mobile de pas dynamiques “où chaque changement de direction comprend une ouverture pour rassembler l’énergie, suivie d’une fermeture pour la concentrer dans la techniqu

Par Zumou Yuan


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°6
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Pour montrer les spécificités du style Sun, j’ai choisi de vous raconter quelques moments importants de la vie de son fondateur pour y relever les diverses influences qui ont imprégné cette “forme mobile” de Taï Ji. Vous découvrirez ainsi que le Sun est un métissage de plusieurs arts comme le Xing Yi Quan, le Bagua Quan, des techniques taoïstes de santé (Daoyin) et le Taï Ji Quan de style Wu !

L’apprentissage du Xing Yi Quan
SUN Lu Tang (1863-1933) est originaire de Wang Dou dans la province de Hebei. Orphelin de père à l’âge de 9 ans et issu d’un milieu très pauvre, il s’initie d’abord seul à des techniques de Wushu de Shaolin avant de suivre l’enseignement d’un professeur se nommant Wu. En 1880, à 17 ans, dans la boutique artisanale de calligraphie où il travaille, il rencontre un Maître de Xing Yi Quan, LI Gui Yuan, également passionné de calligraphie. Ce dernier lui propose alors de l’initier à son art. Après deux ans d’apprentissage, impressionné par les qualités et les aptitudes de SUN Lu Tang, son maître le dirige vers celui qui lui a transmis cet enseignement, le Maître GUO Yun Shen de l’Ecole de Xing Yi Quan dans la province de Hebei.

Caractéristiques du Xing Yi Quan
Le Xing Yi Quan, dénommé “ Boxe du Corps et de l’Esprit “ est un art dans lequel l’exécution des techniques martiales est habitée par l’intention (Yi). La technique de base est simple : pas de saut ni d’acrobatie, les déplacements se font en conservant un équilibre naturel du corps. Les principes techniques se développent de la manière suivante :
1/ Posture de garde “San Ti Shi”.
2/ 5 techniques de frappe liées aux 5 éléments :
- Fendre (métal) - Percer (bois)
- “Porter un coup étincelle” (eau)
- Exploser (feu) - Rebondir (terre)
3/ Les déplacements et les esquives s’inspirent du comportement de plusieurs animaux : dragon, tigre, singe, cheval, aigle...
Après avoir suivi pendant 8 ans l’enseignement de GUO Yun Shen et s’être entraîné de façon intense, il acquiert une excellente maîtrise du Xing Yi Quan. Devant ses combats couronnés de succès, GUO Yun Shen, admirant ses qualités, lui conseille de se perfectionner et d’évoluer en approchant de nouvelles disciplines.

L’initiation au Bagua Quan et au Taï Ji Quan de style Wu
En 1889, il décide de s’initier au Bagua Quan ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*