BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Conte

article



Il était une fois un jeune homme, perdu dans une forêt. Il était affamé, assoiffé et fatigué. Cela faisait bientôt une demi-lune qu’il errait à la recherche de son chemin. Le matin du quinzième jour, il découvrit à l’orée d’une clairière une petite maison

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°3 : les Introuvables
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Il était une fois un jeune homme, perdu dans une forêt. Il était affamé, assoiffé et fatigué. Cela faisait bientôt une demi-lune qu’il errait à la recherche de son chemin. Le matin du quinzième jour, il découvrit à l’orée d’une clairière une petite maison. Retrouvant tout d’un coup le peu de force qu’il lui restait, il s’y précipita, y entra, et là… se fit tuer par un bandit caché à l’intérieur. Un deuxième homme, un vieux guerrier perdu dans cette forêt, encore plus fatigué, affamé et assoiffé que le premier, errait depuis bientôt une lune entière à la recherche de son chemin. Le matin du vingt-deuxième jour, il aperçut à l’orée d’une clairière une magnifique petite maison. Concentrant alors le peu de force qui lui restait, il s’y précipita, y pénétra, et là… se fit attaquer par un bandit. Mais comme il était versé dans l’art de se battre, il maîtrisa son adversaire et put enfin se reposer. Un troisième homme, perdu dans cette même forêt, était beaucoup plus fatigué, affamé, et assoiffé que les deux premiers : cela faisait maintenant deux lunes qu’il errait à la recherche de son chemin, se contentant pour se nourrir de racines et de l’abri des arbres pour se protéger. Le matin du cinquantième jour, il aperçut à l’orée d’une clairière une adorable petite maison. Ramassant ses dernières forces, il eut terriblement envie de s’y rendre et d’y trouver le repos. Soudain, il sentit que quelque chose n’allait pas. Faisant confiance à son intuition, il passa et continua son chemin. L’enseignement de ce conte… Le premier personnage fait partie de ces hommes qui, apercevant l’image de la réalisation de leurs désirs et de leurs besoins, ignorent le reste du monde. Ils ne perçoivent plus la réalité qui les entoure. Le monde ne leur apparaît que pour la satisfaction de leurs désirs et l’assouvissement de leurs besoins. Le deuxième personnage, le guerrier, est comme les hommes obsédés par la réalisation de leurs désirs, enfermés dans une vision du monde hostile. Ces hommes développent un penchant pour les arts de guerre, mais cette quête est cependant vouée à l’échec, car un jour ou l’autre, ils rencontreront toujours sur leur chemin quelqu’un dans une position plus favorable, qui les vaincra.
Le troisième personnage est comme ces hommes qui ressentent les besoins du corps et les désirs du mental, mais qui ont su étancher leur soif à la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*