BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Technologies de l’eau

article



L’eau que nous utilisons en ouvrant notre robinet n’a pas toutes les qualités d’une eau de source. Si elle est potable et utilisable pour toutes les tâches ménagères, les dépôts de canalisations et résidus de traitement s’y trouvent parfois, et en quantit

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°40
Extrait du dossier : Les Technologies du mieux-être
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’eau que nous utilisons en ouvrant notre robinet n’a pas toutes les qualités d’une eau de source. Si elle est potable et utilisable pour toutes les tâches ménagères, les dépôts de canalisations et résidus de traitement s’y trouvent parfois, et en quantités importantes. Afin d’améliorer la qualité de l’eau et l’assimilation par notre corps de ses apports en oligo-éléments et en sels minéraux, plusieurs technologies de filtration sont possibles : visant les unes à réduire le tartre, retenir les impuretés ou capter les métaux lourds, les autres à améliorer le goût, réduire le taux de bactérie nuisibles… Ces technologies seront choisies en fonction du volume d’eau à traiter et de la qualité initiale de l’eau. Un particulier pourra envisager un équipement portatif pour le traitement de l’eau à boire (charbon actif), ou fixe au point d’eau principal. On pourra aussi regarder les équipements plus conséquents qui se placent à l’arrivée de l’ensemble des points d’eau de la maison (l’osmose inverse par exemple).

La purification de l’eau
• L’adsorption par charbon actif : le charbon actif présente la propriété particulière de retenir à sa surface des microparticules (adsorption). La texture microfissuré du charbon en grains lui donne une capacité d’adsorption remarquable pour un volume et un poids restreints.
• L’osmose inverse : l’osmose inverse utilise la pression du réseau pour obliger le liquide chargé en polluant (eau du robinet) à traverser une membrane semi-perméable pour obtenir une eau à plus faible concentration de polluant, une eau « pure ». Technologie développée par la Nasa, pour le traitement des eaux sales dans l’espace, elle permet d’éliminer les virus, bactéries et autre micro-organismes nocifs, de retenir les sédiments et produits chimiques. Une partie de l’eau qui reste draine les déchets et nettoie le filtre. Ce procédé est utilisé dans les domaines de la santé (dialyse, homéopathie…) de l’agro-alimentaire, et la distribution de l’eau. Autres technologies : filtres UV, filtres céramiques, filtres à billes sillicophosphates, électrolyses, etc. Les produits du marché mélangent souvent plusieurs technologies.
La vivification de l’eau
• La technologie Grander : deux principes sont combinés dans cette technologie , la possibilité de produire de l’énergie sans en consommer (générateur magnétique), et le constat que l’information énergétique acquise par un tel générateur est transmissible d’une eau à une autre. Ainsi donc en faisant passer de l’eau dans les champs d’action de son générateur, Johann Grander « l’informe ». Cette information, difficile ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*